L’Autorité du Gazoduc de l’Afrique de l’Ouest (AGAO), le régulateur de WAPCo, a récemment conclu une visite de familiarisation aux installations de WAPCo au Ghana, au Togo et au Bénin. La directrice générale de l’AMPO, Mme Chafari Kanya Hanawa, a conduit une délégation de quatre membres pour sa première visite des installations de l’AMPC depuis sa prise de fonction en tant que DG de l’AMPO en février 2022.

Elle était accompagnée du directeur de l’environnement, de la sécurité et des relations extérieures, Kodjo Pedassou, du directeur de la surveillance et du développement du marketing, Ernest Abankroh, et du directeur technique, Sedjro Houha, lors d’une tournée qui les a conduits dans les installations de WAPCo au Ghana, au Togo et au Bénin du 16 au 22 août 2022.

Expliquant la raison de ces visites, la DG a déclaré qu’il était important pour elle d’être sur place pour recueillir des informations de première main sur les opérations de WAPCo. La délégation s’est montrée particulièrement intéressée par le transport de gaz effectué par WAPCo pour répondre aux exigences de ses principaux clients et par sa conformité aux normes de sécurité et de sûreté, comme l’exigent les règlements du WAGP.

Le premier point d’escale de l’équipe était la station de régulation et de comptage (R&M) de Tema, où elle a été reçue par le directeur général de WAPCo, Greg Germani, et quelques membres de la direction de WAPCo. Avant de leur faire visiter les installations, le coordinateur des opérations, Samuel Buckman, a fait une présentation dans laquelle il a expliqué le fonctionnement de la station. L’équipe est partie pour Takoradi après avoir terminé sa visite à Tema.

À la station R&M de Takoradi, l’équipe a été accueillie par le coordinateur des opérations, Prince Ahulu, qui a présenté brièvement la DG et son équipe et leur a fait visiter les lieux. Le DG WAGPA a noté la particularité de la station R&M de Takoradi qui, contrairement à d’autres, dispose de deux zones de traitement du gaz naturel grâce au projet d’interconnexion Takoradi Tema (TTIP).

Avant de quitter le pays après avoir visité les deux installations de Tema et Takoradi, la délégation de l’AMPO a rendu une visite de courtoisie au siège social de WAPCo à Accra, où elle a eu l’occasion d’interagir avec l’équipe de direction de WAPCo (SMT) et de voir le centre de contrôle situé dans le bâtiment du siège social.

A la station R&M de Cotonou, le coordinateur des opérations, Harold Sedolo Nounagnon, a accueilli la délégation et lui a fait visiter les installations ainsi que l’emprise de 8 pouces sur la plage.

Plus tôt à Lomé, le coordinateur des opérations, David Djangbiogou, a accueilli la délégation de l’AMPA pour une routine similaire sur les installations de Lomé. La délégation a félicité WAPCo pour la livraison de gaz à la centrale électrique efficace de Kekeli, qui fonctionne grâce au gaz naturel fourni par WAPCo. La DG a exprimé sa satisfaction quant aux efforts déployés pour maintenir les installations en très bon état malgré l’impact négatif considérable de la corrosion due aux embruns marins.

À la fin de la visite, la DG s’est dite impressionnée par ce qu’elle et sa délégation avaient vu, en particulier l’adhésion de WAPCo aux principes d’excellence opérationnelle ; selon elle, « nous avons rencontré un personnel très méticuleux en ce qui concerne les règles d’hygiène, les procédures, le respect des règles de sécurité et d’environnement à tous égards ».

Elle a déclaré que même si la visite était un tour de familiarisation et non une inspection, ils ont pu constater que WAPCo était conforme aux exigences de sûreté et de sécurité selon les règlements de WAGP.

La délégation a également été impressionnée par la livraison par WAPCo des volumes de gaz naturel prévus dans le contrat aux clients, ce qui montre que la société comprend l’importance de répondre aux attentes de ses clients, a-t-elle déclaré.

Le DG de l’AMPO a exhorté les employés de WAPCo à maintenir ce haut niveau d’excellence opérationnelle et de professionnalisme. Reconnaissant le rôle clé de WAPCo dans le secteur de l’énergie en Afrique de l’Ouest, elle a déclaré que la société pouvait continuellement compter sur le soutien de l’AMPA.

Enfin, la DG de l’AMPA a déclaré qu’elle était fière lorsqu’elle a été informée, alors que l’équipe était à Accra, que WAPCo avait atteint 10 millions d’heures de travail sans incident enregistrable. Elle a déclaré que les équipes sur le terrain faisaient partie de cette grande réussite, les a félicitées et les a encouragées à poursuivre leur travail, étant donné l’importance des opérations du WAGP pour le développement de la sous-région.